Jean-François Coustillière - JFC Conseil

Aller au contenu

Menu principal :

Jean-François Coustillière

Jean-François Coustillière > Références > Biographies


Le contre-amiral (2S) Jean-François Coustillière est né le 20 février 1949 à Bizerte (Tunisie).


Une carrière d'officier de marine

Admis  à l'Ecole navale en septembre 1969, il débute sa carrière dans la marine en embarquant à bord de différents bâtiments de combat, dont les porte-avions, et participe ainsi à des activités opérationnelles surtout en océan Indien et en Méditerranée avant d'être admis à l'Ecole supérieure de guerre navale en 1984.

Affecté en 1986 à la mission de coopération technique et militaire en Tunisie, il crée la division " mer " de l'Ecole de commandement et d'état-major interarmées de Bortal Hayder.

En 1992, il est affecté à l'état-major de l'amiral commandant la Force d'action navale à Toulon, exerce les fonctions de sous-chef opérations et participe aux opérations au large de la Yougoslavie jusqu'en 1994.

En 1994, il est affecté à l'état-major de l'amiral commandant la zone maritime Méditerranée et participe à l'organisation des opérations interarmées, notamment en mer Adriatique. En 1996, il exerce plus particulièrement le commandement de l'exercice interarmées franco-tunisien KROUMIRIE en Tunisie.

Désigné comme chargé de mission à l'Etat-major interarmées de planification à Creil en 1999, il dirige des travaux de planification portant sur différents théâtres du Proche-Orient, de Méditerranée, et du Moyen-Orient et mène une étude sur la lutte contre le terrorisme transnational, suite aux attentats du 11 septembre 2001.

En 2002, il est désigné comme chargé d'études de relations internationales à l'Etat-major des armées à Paris, et se voit confier, plus particulièrement, le dossier des coopérations multinationales en Méditerranée.

Tout au long de cette carrière, il exerce différents commandements, en 1980 celui du dragueur côtier Phénix qui participe à des opérations en océan Indien et dans le détroit d'Ormuz, puis en 1990 l'aviso Lieutenant de vaisseau Le Hénaff et enfin en 1997 la frégate lance missiles Suffren, qui opère en Méditerranée, notamment pour une mission de surveillance en Méditerranée orientale.

Durant les dernières années, il sert également comme professeur associé aux écoles militaires de Saint-Cyr-Coëtquidan, en tant que chargé de cours à la faculté de Toulon et à celle de Draguignan, mais aussi comme conférencier à l'Ecole Militaire de Spécialisation de l'Outre-Mer et de l'Etranger, comme cadre de comité durant les sessions Euromed de l'IHEDN ainsi qu'à l'IDN de Tunis.

En février 2005, après 36 ans de services exercés en grande partie en Méditerranée, il quitte les forces armées.


Une seconde activité dédiée aux relations autour de la Méditerranée

En 2006, il crée un cabinet, JFC Conseil, dédié aux questions méditerranéennes, à travers lequel il conduit des actions d'enseignement et de formation, mais aussi organise des événements et des rencontres, ou porte des projets au profit de tiers, intéressant la promotion ou l'amélioration des relations internationales en Méditerranée.Il préside, de plus, l'association Euromed-IHEDN dont la vocation est d'entretenir le réseau des anciens auditeurs des sessions internationales Euro-Méditerranée de l'Institut des hautes études de Défense nationale et de contribuer à la réflexion sur les questions euro-méditerranéennes.

Entretenant un réseau relationnel international de décideurs, il organise de plus un cycle de conférences mensuelles à Paris et à Marseille et un colloque annuel.

Il est aussi :
- membre du Conseil consultatif de l’ACM (Assemblée des citoyens et citoyennes de la Méditerranée)- membre du comité scientifique de la revue
Confluences Méditerranée depuis 2008,
- membre du conseil d’administration de l’association pour le Développement Culturel Européen et International (ADCEI) à Marseille,
- membre du comité scientifique du Centre d'études et de recherche stratégique (CERGES) à Beyrouth,
- expert-conférencier pour l'Association pour le Progrès du Management (APM) à Paris,
- expert du Geneva Centre for Security policy - expert roster (GCSP) à Genève,
- - membre du comité de pilotage de l’Université libre de la Méditerranée (ULM).

Il assure des missions ponctuelles au profit de l'Etat-major des armées, dans le cadre des activités d'entraînement de l'initiative Sécurité du 5+5.

A travers cette seconde activité, il poursuit ses tâches d’animation  à  l'Institut des hautes études de la Défense Nationale à Paris et à l’Institut de Défense Nationale de Tunis, mais assume de plus de nouvelles  fonctions d’enseignement :
- professeur jusqu’en 2007 à l’école des hautes études internationales à Paris,
- directeur des séminaires «géopolitique de la Méditerranée» au Collège interarmées de Défense à Paris,
- directeur du séminaire «politique et sécurité de la Méditerranée» à l’Université Saint Joseph à Beyrouth,
- conférencier à l’Institut des relations Internationales à Tunis,
- chargé de cours au Collège d’Europe, Natolin, à Varsovie,
- directeur d’un séminaire «L’Europe et la Méditerranée» à l’Institut des hautes études européennes (IHEE)  à Strasbourg,
- directeur d’un cours «stratégies appliquées à la Méditerranée et au Proche et Moyen Orient» à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) à Paris.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu